Une après-midi au musée Jacquemart-André

Niché au coeur du 8ème arrondissement, à quelques pas de notre bureau, entre l’effervescence du boulevard Haussmann et le calme reposant du parc Monceau, le musée d’art Jacquemart-André est une véritable oasis de culture et de beauté. Amateurs d’art, d’histoire et des belles choses, aventurez-vous jusqu’au fond de la cour de cet hôtel particulier du XIXème siècle afin d’y découvrir les trésors d’une des plus belles collections particulières de Paris. Edouard André et Nélie Jacquemart ont en effet consacré leur vie à acquérir d’étonnantes oeuvres et déceler les talents de demain, et ce pour notre plus grande joie d’aujourd’hui.

 

Musée Jacquemart-André

 

La richesse des collections permanentes

Une porte de franchi, quelques pas à peine… et le charme opère déjà. Non pas tant par les tableaux de ce premier salon, mais par la magie d’un lieu où nos yeux sont irrésistiblement attirés vers les sublimes planchers marquetés et les plafonds à caissons minutieusement décorés. Puis s’enchaînent les tableaux de maîtres de la peinture française du XVIIIème siècle et de la peinture hollandaise et, dans le salon de musique, cette petite toile d’Hubert Robert qui nous laisse rêveur. C’est vrai qu’il en faut parfois peu pour capter notre attention: la ruine de la nef d’une basilique où, sous la voûte à caissons, un troupeau de bête a trouvé refuge.

Ruines d'une galerie, par Hubert Robert

 

La visite se poursuit au premier étage auquel on accède par un magnifique double escalier de marbre, trônant au centre d’un jardin d’hiver.

Le double escalier dans le Jardin d'hiver du musée Jacquemart André

C’est à cet étage que le visiteur, plongé successivement dans différents univers de la Renaissance italienne commence un véritable voyage onirique. Les figures se mélangent: l’Ecce Homo de Paolo Ucello, un bas relief des quatre vertues, une séries de Vierge à l’Enfant…

La visite se conclut sur la mise en scène des appartements privés du couple Jacquemart-André et, pour les plus gourmands, une petite pause au café du musée s’impose pour déguster un large choix de pâtisseries raffinées. Au programme pour nos papilles: une dégustation de la pâtisserie Stohrer ou de la Petite Marquise de Michel Fenet.

 

L’exposition temporaire

Du Gréco à Dali: les grands maîtres espagnols de la collection Pérez Simon.

Du 12 Mars au 1er Aout, le musée Jaquemart-André expose les chefs-d’oeuvre espagnols de la collection privée de Pérez Simon. Il serait dommage de passer à côté de l’opportunité de voir à quelques minutes d’intervalle L’ascension du Christ peint par Dali après une de ses expériences mystiques, ses bronzes reprenant les célèbres montres molles dans La noblesse du temps, le portrait mystérieux et hypnotique d’un femme andalouse par Julio Romero de Torres, ou encore L’Immaculée Conception de Murillo.

Le Christ, de Dali Portrait de femme andalouse, par Torres L'immaculée Conception, par Murillo

Musée Jacquemart-André

158, Boulevard Haussmann 75008 PARIS

01 45 62 11 59

http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/jacquemart/

Ouvert tous les jours de 10h à 18h

Collections permanentes et temporaires:

Tarif plein à 11€ et tarif réduit à 8,50€ (gratuit pour les moins de 7 ans).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *